Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FEMMES DU CAIRE DE YOUSRY NASRALLAH

Une scène du film (Ehky ya Scheherazade)- Femmes du Caire
Une scène du film (Ehky ya Scheherazade)- Femmes du Caire
Une scène du film (Ehky ya Scheherazade)- Femmes du Caire

Le film raconte de manière touchante et réaliste (même si quelques fois cela a été un peu caricatural sur le comportement macho des hommes égyptiens) la situation que vivent les femmes égyptiennes, dans un pays où le poids des traditions est encore très important (notamment une scène mythique dans le métro).

Si le film peut paraître dur, la fin du film a le mérite de dénoncer des faits de société en Egypte sur les conditions des femmes dans un pays où en 2008 plus de 80% disait être l’objet d’attitudes déplacées allant jusqu’à l’agression sexuelle, une situation toujours d’actualité aujourd’hui.

Femmes du Caire est un film courageux, qui a le mérite de ne pas stigmatiser la religion musulmane mais plutôt d’accuser le poids des traditions dont sont victimes les femmes du Caire. Un film qui nous tient en haleine notamment grâce à la performance de Mona Zakki dans le rôle principal de Hebba.

Affiche du film (Ehky ya Scheherazade)- Femmes du Caire

SYNOPSIS

Le Caire, de nos jours.

Hebba (Mona Zakki) et Karim (Hassan El Raddad) forment un couple de journalistes à succès, jeunes, riches et beaux. Hebba anime un talk-show politique, mais sa pugnacité anti-gouvernementale met en danger la promotion qu’attend son mari. Il lui met la pression ; elle promet de mettre un peu d’eau dans son vin. Son émission troque alors la politique pour des faits divers féminins. Le succès est immédiat : Hebba passionne des millions de spectateurs avec des histoires vraies, pleines de surprises, de violences, de rebondissements, les emmenant des bas-fonds du Caire à la jet-set, impliquant des membres du gouvernement, dans un tourbillon de sensualité et d’inventivité romanesque.

Mais où s’arrête la politique, où commence la question de la condition féminine ? Hebba se retrouve très vite en terrain miné fait d’abus, de tromperies religieuses, sexuelles et… politiques.
De conteuse, Hebba devient elle-même une histoire.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article